DuongLab

Bonjour à tous,

Au nom du comité organisateur du Mini Symposium Interdisciplinaire Étudiant 2021, nous sommes honorés et heureux de vous accueillir à cet événement qui se tiendra le 26 Mars 2021 virtuellement à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Pour cette deuxième édition, nous avons la chance d’accueillir un grand nombre de chercheurs de diverses institutions en Colombie, Tunisie, Maroc, France, États-Unis et Vietnam. Le M.I.S.S est l’occasion de créer des échanges des travaux de recherche entre les pays partenaires avec le Québec. C’est avec beaucoup de fierté que nous sommes heureux de pouvoir vous accueillir pour cet événement à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Pour cette année, la thématique de l’évènement donnera une priorité sur les matériaux, l’énergie et leurs applications.

Nous remercions tous les visiteurs et les exposants qui se joignent à cet évènement pour partager leurs connaissances et leurs activités de recherche en chimie, biochimie, physique, sciences des matériaux, etc. La notion de communauté est importante pour nous, car elle est à la base du processus scientifique et de la vérification par nos collègues dans de vastes domaines d’expertise. M.I.S.S démontre que la communauté scientifique à un véritable esprit de partage et d’agrandissement des savoirs qui dépassent les frontières.

Nous remercions chaleureusement le Ministère des Relations internationales et de la Francophonie, l’Université du Québec à Trois-Rivières, l’Institut de Recherche sur l’Hydrogène, le Département de chimie, biochimie et physique et l’équipe DuongLab pour leur soutien à la réalisation de cet événement.

Adam Duong.

L’équipe DuongLab est fière de partager avec vous ces découvertes, notamment celles liées à la production d’hydrogène moléculaire par des moyens photocatalytiques. Nous avons été honorés par la publication de nos travaux dans le Journal of Inorganic Chemistry, une revue de l’American Chemical Society. Nous avons été d’autant plus satisfaits de leur invitation à faire une page de couverture pour notre article.

no spine minimum. full size. Editor: Jon  JEM: Esther
RTP: Bryan Nolte
TOC image

Les travaux dirigés par le professeur Adam Duong de l’Institut de recherche sur l’hydrogène ont contribué au développement de cadres métalliques organiques (matériaux poreux appelés IRH) capables de capter le dioxyde de carbone et de séparer les gaz à température et pression atmosphérique.

En examinant les structures cristallines des auto-assemblages de 1H, 1′H- [3,3 ′] bipyridinyl-6,6′-dione 1 et sa structure de coordination avec CoIJII), pour former le nouveau CP-671, notre étude démontre la tendance des dipyridones à générer des motifs prévisibles par liaison hydrogène en fonction des conditions de cristallisation et le potentiel des groupes de ligature pyridone à concevoir de nouveaux polymères de coordination avec une diversité structurelle. Les deux structures de 1 élucidées par diffraction des rayons X monocristallins montrent un dimère cyclique et une chaîne en zigzag pour générer des cadres de liaison hydrogène fascinants. Une structure polymère de coordination bidimensionnelle (CP-671) est obtenue par la liaison de 1 avec un cation cobalt selon un mode de coordination connu du groupe de ligature 2-pyridone.

Une nouvelle série de réseaux de métallotectons à liaison hydrogène 6−9 de formule générale [M (2) 2 (NO3) 2] a été obtenue à partir de la réaction de 6-pyridin-2-yl- [1,3,5] -triazine -2,4-diamine 2 avec des ions de métaux de transition [M: Co (II), Ni (II), Cu (II) et Zn (II)]. Leurs réseaux supramoléculaires et les propriétés associées ont été caractérisés par diffraction des rayons X monocristallins et sur poudre, IR, spectroscopie UV-vis à l’état solide et analyse thermogravimétrique associée à la calorimétrie différentielle à balayage. Sur la base de schémas standard de coordination impliquant la 2,2′-bipyridine et des dérivés simples, le composé 2 lie des ions de métaux de transition avec une constitution prévisible et les groupes diaminotriazinyle (DAT) servent orthogonalement à assurer les interactions intermétallotectoniques par liaison hydrogène selon bien- motifs établis I − III. Comme prévu, le composé 2 a formé des métallotectons octaédriques 2: 1 avec M (NO3) 2, puis auto-assemblés par liaison hydrogène des groupes DAT pour produire des matériaux purs, cristallins, homogènes et thermiquement stables.

Les énergies renouvelables restent la seule alternative aux énergies fossiles. Le développement des énergies propres et durables (solaire, éolien, hydraulique, etc.) est devenu plus qu’essentiel. Une chaîne importante pour augmenter l’utilisation de ces ressources énergétiques inépuisables est le développement de matériaux avancés avec une conversion et un stockage efficaces. Les projets en cours laissent espérer qu’un jour nous serons indépendants des sources d’énergies polluantes à forte teneur en gaz à effet de serre. Ce séminaire abordera les enjeux énergétiques et les défis liés à la conversion et au stockage d’énergie à atteindre d’ici 2050.